l'AMJHL-signale

Shoah, politique, livres

Cette page signale des évènements (livres, articles, manifestations culturelles ou politiques) pouvant intéresser celles et ceux qui partagent les valeurs de l'AMJHL

Vendredi 19 et Samedi 20 Mai

Notre amie Janine Gdalia sera présente à la Comédie du Livre au stand de la région Occitanie, Editions de la Margeride. Elle dédicacera son nouveau livre Le chant des sphères le Vendredi et le Samedi de 16h à 17h et participera à une rencontre lecture le Vendredi de 12h30 à 13h30.

Deux livres à lire absolument (ce qui n'implique pas une approbation inconditionnelle) :

  • Reflexions sur l'antisémitisme, coordonné par Domnique Schnapper, Paul Salmona et Perrine Simon-Nahum, aux édtions Odile Jacob/
  • Citoyenneté et loyauté, par Yves Michaud, ed. Kero?

Solidarité envers les réfugiés

Nous soutenons cette initiative de parrainage de réfugiés ayant demandé le droit d'asile.

Voir dans Libération du 2 Janvier une tribune de Sophie Bessis De l'indignation sélective au Maghreb.
NB.Sophie Bessis, historienne, est chercheuse à l'IRIS, think tank dont nous ne partageons pas vraiment les analyses.

Voir dans Le Monde des articles intéressants sur la dernière résolution du Conseil de Sécurité, notamment d'Elie Barnavi et de Sammy Cohen.

Signalons la sortie d'un dvd intitulé Trésors du cinéma Yiddish (30 euro à la Fnac), qui contient notamment Le Dibbouk que nous avons projeté récemment.

' Malek Chebel est mort le 12 Novembre. Nous saluons la mémoire d'un penseur de valeur, promoteur d'un islam libéral. Son image restera celle d'un grand humaniste.

L'actrice israélienne Ronit Elkabetz s'est éteinte le 19 avril 2016 à l'âge de 51 ans des suites d'un cancer. Cette grande et belle figure du cinéma israélien, que l'acteur Sasson Gabbaï a qualifiée de "diamant noir" était née en 1964 à Beer Sheva dans une famille modeste de quatre enfants, d'origine marocaine.

Avec sa silhouette, ses immenses yeux soulignés de khôl, sa longue chevelure noire, sa voix grave, elle était devenue l'ambassadrice du cinéma israélien à l'étranger et notamment en France, où elle a fait de nombreux séjours et tourné plusieurs films.

Actrice engagée, militante des droits des femmes, critique de la société israélienne et d'une certaine politique, elle a su faire entendre ses convictions dans l'oeuvre qu'elle laisse; les films qu'elle a réalisés en partenariat avec son frère Shlomi, dont elle était particulièrement proche: Prendre femme en 2004, leur premier long métrage, Les sept jours en 2008, sur fonds de guerre d'Irak, Gett, le procès de Viviane Amsalem en 2014, questionnent la place des femmes et le poids de la tradition dans une société israélienne conservatrice et minée par les préjugés. On retiendra ses interprétations dans "Mariage tardif en 2001, dans Mon trésor de Keren Yedaya en 2004 où elle incarne une prostituée, et, de façon plus légère mais non moins émouvante, dans La visite de la fanfare de Eran Kolirin en 2007, où elle joue une tenancière de bistrot du bout du monde désabusée et généreuse? Et tant d'autres...

Son oeuvre, tant comme réalisatrice que comme actrice, a fait l'objet de nombreux prix internationaux.

Elle laisse deux jeunes enfants.

Il n'est pas facile d'écrire des choses originales sur Israël. C'est pourquoi nous signalons

Etats de siège; Israël aujourd'hui

de Gérard Karsenty, professeur de Génétique à l'Université de Colombia, paru dans Commentaire 153 printemps 2016, (huit pages).

Il nous a semblé (à la présidente et à l'administrateur du site) particulièrement pertinent, à défaut d'être original. La revue est disponible en librairie, consultable à la Médiathèque Emile Zola, ou en ligne (payant).

A propos du spectacle donné en 2016 par Dieudonné M'bala à Montpellier, le B'nai Brith et la LICRA ont rédigé un communiqué très bien argumenté.

11 Février 2016 Hommage à Ilan Halimi lors du dixième anniversaire de son assassinat

Voir cet article du Parisien

27 Janvier 2016 Soixante-et-onzième anniversaire de la libération d'Auschwitz

Et pourtant, non !
Vous n’êtes pas nés sur les routes,
personne n’a jeté à l’égout vos petits
comme des chats encor sans yeux,
vous n’avez pas erré de cité en cité
traqués par les polices,
vous n’avez pas connu les désastres à l’aube,
les wagons de bestiaux
et le sanglot amer de l’humiliation,
accusés d’un délit que vous n’avez pas fait,
d’un meurtre dont il manque encore le cadavre,
changeant de nom et de visage,
pour ne pas emporter un nom qu’on a hué
un visage qui avait servi à tout le monde
de crachoir !

Benjamin Fondane (Jassy, Roumanie, 1898- Auschwitz, 1944)

Voir ici pour l'intégralité du poème et pour la biographie de cet écrivain et philosophe.

Le judaïsme américain semble se réveiller témoin le communiqué suivant (en anglais), émanant du courant "Réformé", le plus important aux Etats-Unis. Voici une traduction en français proposée par l'administrateur du site.

Deux nouveaux documents sur notre site La Shoah en Hongrie, et Juifs du bout du monde par Georges Fougerand-Oppenheim.

La venue à Montpellier de Delphine Horvilleur a été l'occasion pour certains d'entre nous de découvrir Tenoua, le magazine qu'elle dirige. C'est une publication de très bonne tenue.

Dans la chaleur de l'été (Libération du 14 Août 2015), Laurent Joffrin a écrit une tribune intitulée BDS : les dessous d'un boycott qui ne manque pas d'intérêt.

Il arrive que l'on trouve des choses intéressantes dans wikipedia. Par exemple cet article sur la propagande nazie autour du camp de Theresienstadt

Pour d'autres événements plus anciens, mais ayant gardé tout leur intérêt, voir ici.