l'AMJHL-signale

Shoah, politique, livres

Cette page signale des évènements (livres, articles, manifestations culturelles ou politiques) pouvant intéresser celles et ceux qui partagent les valeurs de l'AMJHL

Juqsqu'au 3 Février à Sète , Maison de l’Image documentaire 17 Rue Lacan

Refuznik Expo photos sur les objecteurs de conscience Israéliens. L'auteur est un photo-journaliste Uruguayen qui s’est déjà illustré sur un magnifique reportage sur Auschwitz.

Vient de paraître

Juifs de France, pourquoi partir ? (éd. Stock) par Serge Moati

En voici une recension signalée par nos amis belges, par Nicolas Zomersztajn, publiée dans Regardsn°869

Dimanche 10 Septembre

Inauguration de la Maison Rachi à Troyes.

Agression antisémite en Seine-Saint-Denis dans la nuit du 7 au 8 Septembre

Voir par exemple ici une information plus détaillée.

Voir aussi

Cette agression fait aussi l'objet d'un article du Midi Libre du 12 Septembre.

Dimanche 3 Septembre

Journée Européenne de la Culture et du Patrimoine Juifs, de 15h à 17h (voir les détails ici), organisée par l'Institut Maïmonide.

En hommage à Simone Veil, disparue le 30 Juin 2017

Beaucoup a été dit, et bien dit, sur son action pour la cause des femmes et la mémoire de la Shoah. Un autre fait moins connu mérite d'être signalé : pendant la guerre d'Algérie, alors qu'elle était fonctionnaire au ministère de la Justice, Simone Veil a fait transférer en France des détenues algériennes pour les soustraire aux mauvais traitements et aux viols.

Simone Veil fait l'objet d'un article dans wikipedia qui n'est pas trop mauvais. Mais cet article est vandalisé plusieurs fois par semaine. Ces modifications malveillantes sont révoquées dans la journée, mais le phénomène est significatif ; la plupart de ces vandalismes ont caractère antisémite.

Du 6 au 9 Juillet 70ième anniversaire du départ de Sète de l'Exodus

L'odyssée de l'Exodus demeure l'épisode la plus spectaculaire de l'immigration clandestine d'après-guerre. À l'été 1947, 4 500 passagers, survivants de la Shoah, sont parqués pendant plus de trois semaines à bord de trois ''bateaux cages'' de la marine britannique dans la rade de Port-de-Bouc, dans le sud de la France. Le rôle de la France et des Français dans cette incroyable chaîne de solidarité apparaît aujourd'hui comme le point d'orgue de la naissance d'un État juif.

Jeudi 6 Juillet 16h30 : Vernisage de l’Exposition Exodus : une aventure humaine.
A la Mairie de Sète 20 Rue Paul Valéry.
Jusqu’au 16 Juillet : Cette expo est au Musée de la Mer 1 rue Jean Vilar à Sète.

Jeudi 6 Juillet 18h : Film Nous étions l’exodus au cinéma Palace (24 avenue Victor Hugo à Sète). Précédé d’un exposé sur cette épopée par Jean-Claude Santerre.

Dimanche 9 Juillet : 70 ans du départ d’exodus de Sête Cérémonie officielle.
10h 30 «Le temps de la mémoire : Conférence de presse, sur le môle et rencontre avec les témoins et passagers de l’Exodus.
11h 00 Cérémonie officielle sur le môle (lieu de départ du bateau EXODUS) avec pose d’une plaque, visite d’une exposition et apéritif offert par la ville de Sète
17h30 Diaporama Sète et l’Exodus : L’espoir au bout du môle Saint-Louis présenté par la Société d’études Historiques et Scientifiques de Sète et sa Région.
Table ronde et conférences
Les aspects psychologiques qui ont fait EXODUS 47 par Jean-Claude Santerre, historien.
L’EXODUS 47, objet d’histoire et lieu de mémoire par Philippe Boukara, historien au Mémorial de la Shoah.
Les rapports de force internationaux en faveur de la création de l'Etat d’Israël suite à l’EXODUS par Frédéric Encel, docteur en géopolitique.

Inscription préférable conseillée auprès de protocole@ville-sete.fr Avec copie au crif.languedocroussillon@gmail.com

On pourra prendre connaissance avec intérêt d'un communiqué du Centre Communautaire laïc juif (un mouvement belge dans la même mouvance que la notre), sur des problèmes semblables à ceux que nous rencontrons en France.

Deux livres à lire absolument (ce qui n'implique pas une approbation inconditionnelle) :

  • Reflexions sur l'antisémitisme, coordonné par Domnique Schnapper, Paul Salmona et Perrine Simon-Nahum, aux édtions Odile Jacob/
  • Citoyenneté et loyauté, par Yves Michaud, ed. Kero?

Solidarité envers les réfugiés

Nous soutenons cette initiative de parrainage de réfugiés ayant demandé le droit d'asile.

Voir dans Libération du 2 Janvier 2016 une tribune de Sophie Bessis De l'indignation sélective au Maghreb.
NB.Sophie Bessis, historienne, est chercheuse à l'IRIS, think tank dont nous ne partageons pas vraiment les analyses.

Signalons la sortie d'un dvd intitulé Trésors du cinéma Yiddish (30 euro à la Fnac), qui contient notamment Le Dibbouk que nous avons projeté récemment.

' Malek Chebel est mort le 12 Novembre. Nous saluons la mémoire d'un penseur de valeur, promoteur d'un islam libéral. Son image restera celle d'un grand humaniste.

L'actrice israélienne Ronit Elkabetz s'est éteinte le 19 avril 2016 à l'âge de 51 ans des suites d'un cancer. Cette grande et belle figure du cinéma israélien, que l'acteur Sasson Gabbaï a qualifiée de "diamant noir" était née en 1964 à Beer Sheva dans une famille modeste de quatre enfants, d'origine marocaine.

Avec sa silhouette, ses immenses yeux soulignés de khôl, sa longue chevelure noire, sa voix grave, elle était devenue l'ambassadrice du cinéma israélien à l'étranger et notamment en France, où elle a fait de nombreux séjours et tourné plusieurs films.

Actrice engagée, militante des droits des femmes, critique de la société israélienne et d'une certaine politique, elle a su faire entendre ses convictions dans l'oeuvre qu'elle laisse; les films qu'elle a réalisés en partenariat avec son frère Shlomi, dont elle était particulièrement proche: Prendre femme en 2004, leur premier long métrage, Les sept jours en 2008, sur fonds de guerre d'Irak, Gett, le procès de Viviane Amsalem en 2014, questionnent la place des femmes et le poids de la tradition dans une société israélienne conservatrice et minée par les préjugés. On retiendra ses interprétations dans "Mariage tardif en 2001, dans Mon trésor de Keren Yedaya en 2004 où elle incarne une prostituée, et, de façon plus légère mais non moins émouvante, dans La visite de la fanfare de Eran Kolirin en 2007, où elle joue une tenancière de bistrot du bout du monde désabusée et généreuse? Et tant d'autres...

Son oeuvre, tant comme réalisatrice que comme actrice, a fait l'objet de nombreux prix internationaux.

Elle laisse deux jeunes enfants.

27 Janvier 2016 Soixante-et-onzième anniversaire de la libération d'Auschwitz

Et pourtant, non !
Vous n’êtes pas nés sur les routes,
personne n’a jeté à l’égout vos petits
comme des chats encor sans yeux,
vous n’avez pas erré de cité en cité
traqués par les polices,
vous n’avez pas connu les désastres à l’aube,
les wagons de bestiaux
et le sanglot amer de l’humiliation,
accusés d’un délit que vous n’avez pas fait,
d’un meurtre dont il manque encore le cadavre,
changeant de nom et de visage,
pour ne pas emporter un nom qu’on a hué
un visage qui avait servi à tout le monde
de crachoir !

Benjamin Fondane (Jassy, Roumanie, 1898- Auschwitz, 1944)

Voir ici pour l'intégralité du poème et pour la biographie de cet écrivain et philosophe.

Deux nouveaux documents sur notre site La Shoah en Hongrie, et Juifs du bout du monde par Georges Fougerand-Oppenheim.

La venue à Montpellier de Delphine Horvilleur a été l'occasion pour certains d'entre nous de découvrir Tenoua, le magazine qu'elle dirige. C'est une publication de très bonne tenue.

Dans la chaleur de l'été (Libération du 14 Août 2015), Laurent Joffrin a écrit une tribune intitulée BDS : les dessous d'un boycott qui ne manque pas d'intérêt.

Il arrive que l'on trouve des choses intéressantes dans wikipedia. Par exemple cet article sur la propagande nazie autour du camp de Theresienstadt

Pour d'autres événements plus anciens, mais ayant gardé tout leur intérêt, voir ici.